Que soigne l’ostéopathie ?

Que soigne l'ostéopathie

L’ostéopathie est connue pour être une thérapie manuelle du mal de dos, mais cette pratique possède un champ d’action bien plus large. Selon cette médecine complémentaire, les douleurs musculo-squelettiques, les troubles du système cardiovasculaire, pulmonaire, digestif, génito-urinaire ou neurologique ont des résonances dans l’ensemble du corps. L’objectif de l’ostéopathe est de rétablir l’équilibre du corps pour remédier au problème.

Les troubles du système musculosquelettique

La majorité des motifs de consultation concernent les troubles musculo-squelettiques (TMS), notamment des douleurs ou des gênes fonctionnelles causées par un faux mouvement, une mauvaise posture au travail, etc. Nous parlons ici de mal de dos, de torticolis, de douleurs articulaires, de scolioses, de tendinites, de fasciste plantaire, etc. Les douleurs lombaires aiguës et les douleurs chroniques peuvent être traitées par l’ostéopathie. L’ostéopathie pour soulager les douleurs s’avère être très efficace, les résultats étant même comparés aux effets obtenus grâce à certains médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), sans les effets secondaires associés à ceux-ci. Grâce à des techniques de manipulation, l’ostéopathe remet en place les articulations et délie les muscles noués.

Les troubles de l’ORL

L’ostéopathie peut prendre en charge les troubles du système oto-rhino-laryngologique (ORL) chez l’adulte comme chez l’enfant, en l’occurrence les rhinites ou sinusites à répétition, les toux, les otites et les troubles du canal lacrymal. Les techniques manuelles soulagent également la sphère céphalique, notamment certains maux de tête provoqués par des blocages au niveau du cou ou par des raideurs des aponévroses du crâne. Même si les études rigoureuses sur l’efficacité de l’ostéopathie dans le traitement de l’asthme ne sont pas encore suffisantes, de bons résultats ont été observés. Un traitement ostéopathique améliorerait le débit expiratoire de pointe d’un patient atteint d’asthme.

Certains troubles du système génito-urinaire

Concernant les troubles du système génito-urinaire, homme et femme peuvent bénéficier des bienfaits de l’ostéopathie dans divers domaines :

  • Traitement de certaines formes d’incontinence
  • Traitement de certains troubles sexuels
  • Soulagement des règles douloureuses
  • Traitement des infections urinaires chroniques
  • Atténuation des symptômes liés à la grossesse
  • Traitement de l’infertilité fonctionnelle

À noter qu’un ostéopathe n’a pas le droit d’effectuer des attouchements. Il ne peut pas non plus prétendre guérir les maladies génétiques (myopathie congénitale, fibrose kystique, etc.), les maladies infectieuses (tétanos, tuberculose, etc.) ou les maladies dégénératives (cancer, sclérose en plaques, etc.).

Les troubles du système digestif

Comme les troubles fonctionnels du système digestifs s’accompagnent de troubles du comportement du muscle digestif, l’ostéopathe peut y faire quelque chose. Le reflux gastro- œsophagien, la constipation, le syndrome de l’intestin irritable, les crampes ou brûlures d’estomac durant la digestion sont soulagés par des massages relaxants et de l’électrostimulation. Avant de procéder à un traitement adapté, le praticien recherchera l’origine des troubles : une dysfonction vertébrale, un dysfonctionnement du diaphragme, une perte de mobilité des organes digestifs, etc. Tout cela peut avoir des répercussions sur le système digestif ! Les points acupuncture travaillé peuvent être ceux sur le crâne, faisant appel à l’ostéopathie crânienne, qui peut également soulager les acouphènes, les migraines et même les douleurs articulaires.

Les troubles du système nerveux et du système vasculaire

Les douleurs nerveuses comme la névralgie cervico-brachiale, la névralgie d’Arnold, la sciatique ou la cruralgie peuvent être soulagées par une prise en charge ostéopathique. Tout ce qui concerne le système nerveux central et les nerfs périphériques peut être traité avec cette thérapie : trouble du sommeil, fatigue, hyperactivité, anxiété, stress, dépression, troubles de l’attention, etc. Pour traiter les douleurs, l’ostéopathie énergétique prend en compte l’équilibrage de l’énergie du corps, tandis que l’ostéopathie émotionnelle soulage les
émotions du patient. Les migraines et les céphalées, ainsi que certains problèmes de vascularisation sont du ressort de l’ostéopathe. Celui-ci travaillera essentiellement le diaphragme thoracique, muscle principal de la respiration et du pompage du sang. Les problèmes traités incluent les hémorroïdes, le syndrome de jambes lourdes, le syndrome des « jambes sans repos », les œdèmes du membre inférieur, etc.

Les douleurs et pertes de mobilité après un accident ou une intervention chirurgicale

Parfois, les séquelles d’un accident ou d’un choc se révèlent tardivement, car l’onde de choc reste inscrite dans les tissus blessés. Les compensations douloureuses dues à ce choc peuvent se manifester sous forme de sciatiques, lombalgies, maux de tête, névralgies, insomnies, etc. L’ostéopathe pourra parfaitement les traiter.

Les interventions chirurgicales laissant des cicatrices peuvent également causer des douleurs ou réduire la mobilité. Une patiente qui a récemment subi une mastectomie ou une tumorectomie à cause d’un cancer du sein retrouvera de la mobilité à l’épaule après quelques
consultations ostéopathiques.

La douleur du sportif

L’ostéopathie peut apporter beaucoup aux sportifs en les aidant à supprimer la douleur et à retrouver la mobilité des articulations. En traitant de manière efficace les courbatures, la fatigue et les perturbations des axes articulaires, le praticien aide le sportif à retrouver le plein
rendement de ses capacités. Grâce à des consultations d’ostéopathie régulières, le patient peut espérer conserver l’équilibre de son corps et pratiquer sa discipline dans la durée. Il peut vérifier l’état de son corps, ses muscles et ses articulations chez l’ostéopathe avant une épreuve. Après une compétition, les séances consisteront à corriger les conséquences des chutes et traumatismes. L’ostéopathie et le sport font bon ménage !

Les problèmes du nourrisson

Après l’accouchement, bébé peut subir des traumatismes provoquant une déformation de sa tête, affectant ses yeux, etc. Le praticien réalisera en douceur une correction manuelle appropriée pour soigner les maux de l’enfant. Les parents peuvent consulter lorsque bébé a les mains ou les bras raides, lorsqu’il pleure tout le temps, dort très peu, régurgite, etc. Pour ceux qui n’auraient pas d’emblée confiance en l’ostéopathie pour bébé/nourrisson, un ostéopathe est un professionnel ayant suivi au moins 5 années de formation théorique et pratique. Ses mains sont aussi adroites que délicates, appliquant les techniques et les pressions du bout des doigts.

L’ostéopathie en prévention

Même si les traumatismes causés par un accouchement ne sont pas immédiatement visibles, il est recommandé d’emmener le bébé chez un ostéopathe compétent pour procéder à un examen. La mère peut également consulter un praticien durant la grossesse pour faciliter le déroulement de l’accouchement, limitant, voire évitant les complications.